Home » Breaking News, Culture, France » Marseille, Capitale de la Culture, c’est parti !

Logo MP 20131 300x300 Marseille, Capitale de la Culture, cest parti !France, Marseille -- (LesNews) -- Le week-end dernier, Marseille était en fête.
Une cérémonie d'inauguration officialisait une année phare pour Marseille qui devient Capitale Européenne de la Culture 2013, un titre qu'elle partage avec la ville de Kosice en Slovaquie.
Après Paris en 1989, Avignon en 2000 et Lille en 2004, c'est donc au tour de Marseille de devenir Capitale de la Culture. MP2013 est un projet d'envergure (investissement plus d'un milliard d'euros) sur le thème de la culture méditerranéenne qui implique pour la première fois également les 90 communes alentours avec plus de 400 projets culturels. Un pari difficile dans le climat actuel, et tout commençait samedi dernier…

Trois ans que les Marseillais attendaient ce week-end d'ouverture (et bien sûr l'année qui va s'en suivre) au rythme des travaux, des mutations urbaines profondes, des annonces médiatiques, des promesses, des doutes aussi…

Des symboles, jeux de lumières et de couleurs, images d'avant-projets avaient été distillés parcimonieusement au public durant ces trois années, mettant en haleine les Marseillais, à qui il tardait de découvrir enfin les nombreux bâtiments, nouveaux ou aménagés, pour accueillir Marseille Provence 2013 (le MuCem - Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée - la Villa Méditerranée, le J1, la Tour Panorama de la Friche Belle de Mai, le Pavillon M, …). Trois ans pour mettre en place ce projet, trois ans pour nous offrir un week-end d'exception.

À n'en pas douter, Marseille s'est retrouvée bien souvent, malgré elle, sous les feux des projecteurs. Mais sur ce fond d'affaires politiques et de règlements de comptes, Marseille ne s'est pas arrêtée, elle se refaisait une beauté, misait tout sur son histoire, sa culture et sa mixité.

Des travaux il y en a eu, beaucoup, des améliorations aux constructions pures, dans le bruit, les embouteillages, les « râleries », … La veille au soir, on doutait encore au vu des quelques barrières, bardages ou compresseurs qui encombraient toujours la place. Et puis, au petit matin, tout avait disparu. La magie commençait ainsi avec Le Vieux Port rendu aux piétons.

Samedi, les festivités étaient lancées par le Premier ministre venu faire un discours au MuCem, accompagné de la ministre de la Culture et remplaçant au pied levé François Hollande retenu à Paris par un conseil de la Défense suite aux évènements au Mali et en Somalie.

Puis tout a commencé dans les quartiers nord de Marseille avec une Grande Parade des Lumières, cortège de machines infernales parties à 17 h 30 des hauteurs de l'Estaque pour arriver cinq heures plus tard dans le centre ville.

Au même moment, les cloches de Notre-Dame-de-la-Garde, de la Major et de Saint-Victor retentissaient d'une seule voix, tandis que les Marseillais s'appropriaient le centre ville, interdit à la circulation depuis le début de l'après midi. Les rues ont été envahies petit à petit pour finalement accueillir plus de 400 000 personnes. Du jamais vu dans la cité phocéenne, même pour la coupe d'Europe !

La RTM avait pour l'occasion adapté son service. Certaines stations étaient fermées pour des raisons de sécurité (les quais et couloirs étaient trop étroits pour accueillir tant de monde) mais les métros circulaient jusqu'à 3 heures du matin.

19 heures, la Grande Clameur, jeux de voix organisés dans plusieurs lieux dans un black-out total, a été un peu loupée, certes... Mauvaise synchro de l'extinction des lumières et une Clameur qui ne portait ni très loin ni très fort. Mais c'était sans compter sur la dynamique portée par la bonne humeur des Marseillais qui n'ont fait qu'un et un seul et cette Clameur-là a été impressionnante ! Imaginez 400 000 personnes s'exclamant tous en même temps de la Canebière au cours Estienne-d'Orves où chacun avait convergé pour voir ce lâcher de plumes dont on leur avait tant parlé.

C'est alors que le fort Saint-Nicolas, la Major et Notre-Dame-de-la-Garde s'embrasaient de mille couleurs, que les quatre coins du port explosaient sous les feux d'artifice et que les jets d'eau illuminés jaillissaient du Vieux Port.

Puis ce fut le moment, tant attendu, du spectacle Place des Anges par les artistes des Studios du Cirque. La foule fascinée regardait le ciel et au milieu des « Waouh, ouah, mamamia » des silences magiques d'émerveillement. À trente mètres au dessus de la foule, un balai sublime d'anges, batailles de polochons, danses, acrobaties sur une musique aux accents d'Asie. Un spectacle de cirque s'il en est sans chapiteau et sans filet, uniquement des cordes, presque invisibles, tirées d'un bâtiment à l'autre et des performances humaines et techniques. Un spectacle magnifique et poétique, temps fort de cette soirée, qui se terminait par un lâcher de plumes, blanches et douces qui s'accrochaient aux cheveux, aux écharpes et bonnets et qui faisaient s'émerveiller la foule comme des enfants.

«   »

La soirée s'est poursuivie avec des spectacles de rues, des sculptures sur glace et l'arrivée en fanfare de la Grande Parade. Dans les rues, des gens heureux, festifs, émerveillés. Une joie fortement relayée sur les réseaux sociaux malgré une couverture réseau mobile qui a saturé à 18 h 30 tout opérateur confondu (pire qu'un 31 décembre).

Malgré une foule dense et étouffante et des mouvements de panique au moment des déplacements vers le spectacle, aucun incident majeur n'a été signalé. Les organisateurs peuvent être fiers et les bénévoles remerciés chaleureusement.

Les festivités ont continuées le dimanche avec une chasse au trésor sur tout le territoire de Marseille Provence 2013, l'ouverture au public du MuCem et de la Villa Méditerranée qui comptaient, malgré la pluie, plus de 10 000 visiteurs chacun. De nombreuses villes aux alentours organisaient également des festivités ce week-end, Aix-en-Provence, Arles, entre autres avaient également misé sur cette soirée et attiraient des dizaines de milliers de visiteurs.

Marseille Provence 2013 c'est plus de 12 millions de visiteurs attendus cette année, un enjeu de taille, économique et d'image pour Marseille.

Un grand merci à @SiropDeRue et @Kali_Story nos reporters photographes icon wink Marseille, Capitale de la Culture, cest parti !

pixel Marseille, Capitale de la Culture, cest parti !
pinit fg en rect gray 20 Marseille, Capitale de la Culture, cest parti !
NatCordeaux

Nathalie Cordeaux

Femme digitale - Des microprocesseurs dans son ADN - Blogueuse depuis 2005. Voix off d'entreprises sur les réseaux sociaux avec Corpor@tement Vôtre - Responsable Éditoriale du site LesNews.

En savoir plus sur l'auteur

Soyez le premier à réagir !

Laissez un commentaire

slicefactory.com/?url=lesnews.it&lang=fr_FR&name=LesNewsshow current page